Diabète sucré : quelles sont les complications ?

Diabète sucré dans le monde

Le diabète sucré est une maladie chronique qui s’installe, à l’occasion d’une insuffisance de la fabrication et la production d’insuline, au niveau du pancréas (diabète sucré, type 1), ou la résistance dans l’utilisation de cet hormone (diabète sucré, type 2). L’insuline est une hormone qui fait entrer le sucre dans les cellules. En cas de son absence, le taux du sucre dans le sang augmente, et cela peut être à la base d’autres troubles dans l’organisme.

La fréquence du diabète sucré est élevée dans le monde entier. La Fédération internationale du diabète (IDF) estime que, 578 millions de personnes adultes, souffriront de cette maladie en 2030. En 2045, 700 millions d’adultes seront atteints du diabète sucré. Ce taux élevé se traduit par la complexité, de problèmes socioéconomiques, démographiques, environnementaux et génétiques.

Quelles sont les complications du diabète ?

Aussi chronique qu’il soit, nous pouvons vivre avec le diabète toute la vie, si nous contrôlons bien la glycémie dans son corps. En revanche, s’il n’y a pas de prise en charge, le diabète sucré type 1 ou 2 peut provoquer d’autres maladies. Si votre diabète s’accompagne d’autres troubles métaboliques, les complications peuvent encore être plus graves sur l’organisme.

Passons en détails toutes ces maladies, qui peuvent avoir comme origine le diabète. Cependant la plupart d’entre elles, ont un seul point commun, l’hyperglycémie : l’élévation anormale du sucre dans le sang

Le diabète sucré et le coma

Au cours du diabète sucré non compensé, le sucre n’entre plus dans les cellules à cause de l’absence de l’insuline. Comme elles n’ont pas de l’énergie, l’organisme s’arrange dans d’autres directions pour permettre aux cellules de se nourrir.

Il va déclencher d’autres réactions métaboliques, parmi lesquelles : la dégradation de lipides. Ces réactions s’accompagnent d’une production, des corps cétoniques. Les corps cétoniques sont toxiques pour les cellules et les tissus de l’organisme. Ils sont en outre à l’origine d’une acidocetose métabolique, qui peut dans les cas plus graves, atteindre le cerveau et provoquer un coma diabétique.

Les complications cardiovasculaires

D’autant plus que, le diabète sucré est souvent associé à d’autres problèmes tels que : l’obesitél’hypertension artérielle, la sédentarité,…, alors les risques de développer d’autres maladies sont grands.

Pour ce dernier cas, les organes à risque sont les vaisseaux sanguins, le coeur, et le cerveau. En effet, l’hyperglycémie altère l’Etat de vaisseaux sanguins, notamment les artères en provoquant leur durcissement.

L’éxcès de triglycérides peut entraîner la formation de plaques d’athéromes, dans les parois de vaisseaux sanguins. Ces plaques peuvent se détacher, et entrer dans la circulation générale. Avec cette mobilité, elles peuvent se bloquer au niveau des artères coronaires, obstruer ces vaisseaux, et provoquer l’infarctus du myocarde.

Cette obstruction peut aller se faire aux niveaux des poumons, et provoquer une embolie pulmonaire.

Si les complications ne sont pas à ce niveau, la mobilité de plaques peut les amener jusqu’aux petits vaisseaux sanguins irriguant le cerveau, et provoquer un accident vasculaire cérébral (AVC). 

Si la maladie s’accompagne d’une hypertension artérielle, les complications du diabète seront encore plus troublantes. Le malade court non seulement le risque d’une insuffisance cardiaque mais aussi, une athérosclerose, une artérite…

Le diabète à l’origine d’une insuffisance rénale chronique

Le diabète sucré est l’une de causes majeures d’une insuffisance rénale chronique

Parce que le taux du sucre est élevé, le corps ne tolére pas ces conditions, il stimule une excrétion rénale du sucre. Mais le seuil de filtration sera largement dépassé. Les néphrons qui sont des unités rénales en charge de cette fonction, seront en dépassement.

En plus, plusieurs néphropathies seront présentes telles que : la néphrosclerose artérielle et arteriolaire, une glomérulosclerose diffuse, une glomérulosclerose nodulaire, des lésions exhudatives glomérulaires, des infections rénales. Ces troubles sont des causes et des facteurs de risque de l’insuffisance rénale chronique.

Les complications du diabète sur les yeux

Selon Espace diabète, 2% de personnes atteintes du diabète sucré il y a 15 ans, sont aujourd’hui aveugles. Alors que 10% d’entre elles, présentent des graves handicaps des yeux.

La cécité chez ces patients, est provoquée par une rétinopathie diabétique. Cet infection est caractérisée par la présence des petits exsudats (oedème maculaire), les hémorragies en nappe, et des lésions ponctuformes des nerfs rétiniens.

Il y a également la cataracte, qui est une opacification du cristallin.

En plus, les vaisseaux sanguins vascularisant les yeux, peuvent être endommagés, provoquant des micro-anévrismes avec troubles de la vision. Si ces vaisseaux gonflent et s’éclatent, le malade court le risque d’une cécité.

Les complications infectieuses

Parmi les complications du diabète, il y a aussi les infections. Le sucre est un bon milieu de culture des microbes, parmi lesquels nous avons les bactéries. Cela fait que la personne diabétique, soit prédisposée aux infections d’origine diverses.

Les microbes pénètrent le corps soit par la bouche, profitant d’une salive sucrée, soit par voie rénale (urine sucrée), ou s’acoller au niveau de la peau, provoquant les infections cutanées.

Ces microbes qui entrent dans l’organisme, peuvent être à la base des plusieurs inflammations, dans différentes parties du corps humain.

Les complications nerveuses

À part l’accident vasculaire cérébral qui atteint strictement le cerveau, l’un des organes moteurs du système nerveux, les complications du diabète peuvent s’étendre aussi aux nerfs.

Les personnes diabétiques sont prédisposées à, développer une neuropathie périphérique sensitive, et motrice avec dégénérescence de la gaine de myéline. 

Ces problèmes nerveux sont dus au taux du sucre élevé, qui perturbe les fonctions et la structure de nerfs. Ces personnes ont tendance à développer, une insensibilité à la douleur et à la chaleur.

Si les nerfs endommagés sont ceux innervant les yeux, une cécité est à craindre.

D’autres complications du diabète

Le diabète est relié également à d’autres problèmes tels que :

  • L’apnée du sommeil : vous vous levez chaque fois la nuit pour uriner.
  • La capsulite
  • Les troubles sexuels
  • Les pieds diabétiques
  • Les altérations dans le mécanisme de l’érection.

Des complications minimisées avec un traitement

Lorsque vous êtes diagnostiqué diabétique, il est nécessaire de vous faire traiter. Toutes ces complications énumérées, n’arrivent avec facilité que s’il n’y a pas une prise en charge médicale.

Et parce qu’elles ont en commun une élévation de la glycémie (hyperglycémie), contrôler le taux du sucre dans le sang est une meilleure solution, en prévention de complications.

Une étude de UK Prospective Diabetes Study (UKPDS) révèle que, l’amélioration du contrôle de la glycémie diminue, les risques de complications microvasculaires de 37%, et ceux de décès liés aux complications du diabète de 21%.


Documentation

  1. Les complications liées au diabète par Diabète Quebec
  2. Les complications du diabète par la Fédération des diabétiques
  3. Les conséquences du diabète par Espace diabète
  4. Quelles sont les complications possibles du diabète par Doctissimo
  5. Pages consultées du 15 au 19/09/2020
  6. Rédaction par Medsan.
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...