Hémolyse : causes, symptômes et les conséquences

Définition de l’hémolyse

L’hémolyse est une destruction des globules rouges dans l’organisme, avec libération de l’hémoglobine dans le plasma sanguin. Ce processus est physiologique, si les globules rouges détruits ont atteint 120 jours de vie (durée de vie normale des hématies).

Quand cela se fait prématurément, l’hémolyse devient pathologique, soit parce que les globules rouges sont anormaux, ce que la rate détecte, et déclenche la destruction. Dans le cas susmentionné, les déformations sont entraînées par une maladie sous-jacente. Le risque est de conduire vers un type d’anémie dite : « anémie hémolytique « .

Au cours d’une anémie hémolytique, l’hémolyse est exagérée, réduisant la durée de vie des globules rouges. La maladie sera plus accélérée si, la moelle osseuse n’est pas à mesure de combler le déficit.

Quels sont les symptômes d’une hémolyse ?

Quand l’hémolyse est physiologique, le processus passe inaperçu, et sans symptômes. L’hémolyse pathologique se présente sous deux formes : l’hémolyse aiguë et l’hyperhémolyse chronique. 

Les symptômes d’une hémolyse aiguë peuvent inclure :

  • Des douleurs aiguës, au niveau des lombes, de l’abdomen, et des membres inférieurs sous forme de courbatures, et des céphalées
  • Des frissons
  • Montée brusque de la température corporelle
  • Les nausées, les vomissements parfois la diarrhée
  • L’hypotension
  • La faiblesse physique
  • La prostration

En plus, les symptômes d’une hémolyse aiguë peuvent être, également urinaires, le patient peut présenter :

  • Une anurie ou oligurie
  • Hémoglobinurie témoignant d’une crise hémolytique
  • La dyspnée
  • Ictère d’origine hémolytique

En outre, dans un stade plus avancé de ce trouble, les symptômes d’une hémolyse chronique peuvent retentir sur certains organes. Nous pouvons observer :

  • Une hypertrophie de la rate
  • Le foie augmente légèrement son volume
  • Une pâleur anémique
  • L’ictère ou jaunisse

Les symptômes de la forme chronique, chez certains patients peuvent encore s’associer :

  • Des crises biliaires douloureuses
  • Troubles trophiques tels que : les ulcères chroniques, les troubles de pigmentation
  • L’hyperplasie de la moelle est détectée à la radiologie

Cependant, l’hémolyse chronique est extravasculaire et celle aiguë est intravasculaire.

Les causes de l’hémolyse

Diverses causes peuvent entraîner une hémolyse pathologique, aiguë ou chronique. Les causes de l’hémolyse peuvent inclure :

  • Une exposition aux produits toxiques tels que : certains médicaments, le venin du serpent, la morsure de l’araignée
  • L’intoxication par les minerais : le cuivre, le plomb, le naphtalène, et certains gaz volatils
  • Des causes d’origine immunitaire (maladies auto-immunes), hémolyse immuno-allérgique, incompatibilité sanguine.

D’autres causes de l’hémolyse comprennent :

  • Le syndrome de Moschcowitz chez l’adulte
  • L’hémangiome
  • Le syndrome hémolytique et urémique de nourrisson
  • Le paludisme
  • La septicémie à Clostridium perfringens
  • L’ hémoglobinurie paroxystique nocturne

Toutes les maladies qui amènent à une deformation des globules rouges, peuvent également provoquer une hémolyse : Les thalassémiesLa drépanocytose, les enzymopathies, le favisme.

Comment détecter une hémolyse?

Le diagnostic de l’hémolyse s’accompagne des examens hématologiques, en plus des signes cliniques.

  • Le taux sanguin de réticulocytes est élevé au dessus de 2% (valeur normale), il peut aller jusqu’à atteindre 40%, et détecté lors d’un frottis sanguin
  • En plus de réticulocytes, il y a des érythroblastes et des globules rouges polychromatophiles
  • Les globules rouges ont des formes différentes, nous avons des drépanocytes, les sphérocytes, et les microsphérocytes
  • Des anomalies du volume et diamètre globulaire, de la charge en Hémoglobine,
  • Parfois une hémoglobinurie

Quelles sont les conséquences de l’hémolyse ?

L’hémolyse physiologique n’a pas de conséquences. Quand elle est pathologique, d’autres troubles peuvent s’enchaîner si la moelle baisse la production des nouvelles cellules. Ces complications peuvent inclure :

  • L’anémie hémolytique
  • L’augmentation du volume des os, en particulier quand le trouble est induit par la drépanocytose
  • L’Etat de choc si la moelle osseuse cesse de produire des globules rouges
  • L’hypertrophie de la rate

D’autres conséquences peuvent être d’origine de pathologies qui ont entraîné l’hémolyse.

Prise en charge de l’hémolyse

Quelques mesures peuvent être prises, si une personne présente ce trouble :

  •  Transfusion s’il y a anémie, la transfusion doit être isogroupe
  • Traiter tous les autres symptômes
  • Rechercher les causes et les traiter reste un moyen de guérison par excellence.

Rédaction par Medsan.

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...