Hépatite B : quels sont les symptômes ?

Définition de l’hépatite B

L’hépatite B est une maladie du foie provoquée par un virus appelé « virus de l’hépatite B ». L’infection peut s’installer brusquement (hépatite B aiguë), ou progressivement (hépatite B chronique). L’hépatite B chronique dure plus 6 mois, et peut provoquer d’autres maladies du foie telles que : l’insuffisance hépatique, le cancer du foie, ou la cirrhose de foie.

L’hépatite B peut toucher tout le monde, s’il n’y a pas des mesures préventives. Les enfants sont plus atteints de l’hépatite B chronique. Les adultes souffrant de la maladie guérissent rapidement, en dépit des symptômes qui peuvent être grave.

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé estimait que, 257 millions de personnes souffraient d’une hépatite B chronique. Au cours de cette même année, la maladie a provoqué près de 887 000 décès dans le monde. La plupart de personnes décédées, ont développé la cirrhose de foie, ou le carcinome hépatocellulaire.

En 2016, 27 millions d’individus soit 10,5% de la population vivant, avec l’hépatite B avaient connaissance, de leur infection. Tandis que 4,5 millions soit 16,7% de personnes atteintes, étaient sous-traitement.

Selon les dernières estimations, la fréquence des enfants de moins de 5 ans, ayant une hépatite B chronique est passée à 1% en 2019, contre 5% en 1980 et 2000.

Quels sont les symptômes de l’hépatite B ?

Les symptômes de l’hépatite B varient selon la gravité de la maladie, légère ou grave. Après l’infection, les symptômes de l’hépatite B peuvent mettre entre, deux semaines et 4 mois pour apparaître. Certaines personnes ne présentent aucun symptôme, d’autres le font mais plus tardivement.

Ainsi, les symptômes de l’hépatite B peuvent inclure :

D’autres symptômes de l’hépatite B comprennent :

  • Jaunissement de la peau et des yeux
  • Faiblesse et fatigue
  • Les démangeaisons
  • Le gonflement de vaisseaux sanguins de la peau
  • Les maux de tête
  • La diarrhée

Les causes de l’hépatite B

L’hépatite B est provoquée par le virus de l’hépatite B. Après infection, la durée d’incubation va de 60 à 150 jours.

La transmission du virus se fait par le sang, le sperme, et certains autres liquides organiques. Dans les zones à forte endémicité, la mère peut transmettre le virus à son enfant, lors de l’accouchement. Le risque de transmission du virus par cette voie, est évalué à 70 et 90% , chez les femmes ayant une charge virale élevée.

D’autres moyens de transmission du virus de l’hépatite B sont :

  • Les relations sexuelles non protégées, avec une personne infectée (par le sperme, la salive, le sang)
  • Les seringues et aiguilles contaminées par le VHB, utilisées lors de techniques chirurgicales ou les pansements
  • Le partage de l’attirail de drogues IV
  • Utilisation des équipements et ustensiles de personnes vivant avec l’hépatite B
  • La transmission via les tatouages, et les piercings

L’OMS indique que le virus de l’hépatite B, peut survivre en dehors des organismes vivants, jusqu’à 7 jours, en conservant tout de même ses capacités de provoquer, et transmettre la maladie. 

Après infection, il faut au moins 30 et 60 jours pour détecter le virus dans l’organisme humain.

Les facteurs de risque de l’hépatite B

Le risque de contracter l’hépatite B augmente si :

  • Vous vivez avec une personne ayant l’hépatite B chronique
  • Vous vous partagez les aiguilles
  • Être un bébé né d’une mère positive au VHB
  • Travailler dans les laboratoires hématologiques, où la manipulation du sang humain est courante
  • Voyager dans les régions à forte endémicité de l’hépatite
  • Avoir des relations homosexuelles, et hétérosexuelles sans protection

Quelles sont les complications de l’hépatite B

Non traitée, l’hépatite B peut avoir des conséquences graves sur le foie, en provoquant d’autres maladies :

  • La cirrhose de foie par cicatrisation hépatique étendue
  • Carcinome hépatocellulaire ou cancer du foie
  • Insuffisance hépatique avec baisse ou arrêt des capacités fonctionnelles du foie, nécessitant une transplantation hépatique.
  • Dans des rares cas, l’hépatite B peut mèner à l’inflammation des vaisseaux sanguins

Diagnostic

Le diagnostic de l’hépatite B repose sur l’analyse du sang, en plus de symptômes typiques. Les personnes ayant l’hépatite B, ont un taux d’enzymes hépatiques anormalement élevé dans le sang. Ce taux est détecté grâce aux tests hépatiques, qui permettent également de déterminer la gravité des lésions.

Si les examens confirment une hépatite, les médecins réalisent également d’autres analyses du sang, à la recherche du virus de l’hépatite B. Dans le cas d’une personne positive au VHB, le sang contient aussi des anticorps spécifiques, et le matériel génétique (ADN et ARN) du virus. La charge virale sera mesurée, ensuite rechercher les anticorps anti-hépatite D, l’infection au VIH, et à l’hépatite C.

Une biopsie du foie prélevée permet de déterminer l’étendue de lésions du foie.

Traitement de l’hépatite B

Dans le traitement de l’hépatite B, nous avons les antiviraux et une greffe du foie si nécessaire.

Les médicaments antiviraux sont administrés lorsque le patient présente :

  • Une charge virale élevée
  • Une progression de lésions identifiée par biopsie
  • Taux d’enzymes hépatiques anormalement élevé
  • Les symptômes graves de la maladie sont présents

Les traitements antiviraux permettent de prévenir d’autres lésions, et de guérir les zones déjà touchées. Cependant, les personnes souffrant de l’hépatite B, nécessitent un traitement prolongé, et l’arrêt prématuré de thérapies peut provoquer un retour de la maladie. 

Parmi les antiviraux utilisés, nous pouvons avoir : l’Entécavir, ténofovir, et l’interféron alpha pégylé, qui sont efficaces, et dans la plupart de cas sans effets secondaires. L’adéfovir, la lamivudine, et la telbivudine peuvent eux avoir des effets secondaires, en plus des effets thérapeutiques.

De plus, pour les personnes ayant reçu les antiviraux sans succès, et dont le foie est fortement altéré, une greffe du foie est la meilleure des solutions.

Prévention

La bonne prévention de l’hépatite B passe par la vaccination, mais aussi en évitant tous les facteurs qui exposent à la maladie. Le vaccin est administré en trois ou quatre injections sur six mois. Les personnes ayant été vaccinées, développent une immunité permanente, contre le virus de l’hépatite B.


Documentation

  1. Hépatite B  : causes et symptômes par Mayo clinic
  2. Hépatite B : principaux faits par OMS
  3. Informations sur l’hépatite B par Hépatites ressources
  4. Hépatite B chronique par MSD manuals,
  5. L’hépatite B par Le centre canadien d’hygiène et de sécurité de travail
  6. Pages consultées du 8 au 13/09/2020
  7. Rédaction par Medsan.
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...